Avignon Université soutient l’Open Access en mettant à disposition des chercheurs l’archive ouverte HAL-Avignon et en les incitant à y déposer leurs publications.

Créée en février 2010, l’archive ouverte HAL-Avignon donne accès aux publications de HAL dont un auteur au moins est affilié à un laboratoire sous tutelle d’Avignon Université.
HAL (Hyper Articles en Ligne) a été mise en place en 2001 et est administrée par le CCSD (Centre pour la Communication Scientifique Directe), unité propre du CNRS. HAL-Avignon est à la fois une déclinaison de HAL et l’archive institutionnelle d’Avignon Université. 

Différents types de documents sont disponibles dans HAL-Avignon : des publications (articles dans une revue, communications dans un congrès, etc.), des documents non publiés (rapports, documents de travail, etc.), des thèses, des données de la recherche (images, vidéos, etc.).
 
Pourquoi déposer dans HAL-Avignon ?

La recherche financée par des fonds publics doit  être accessible à tous : « le dépôt dans HAL, ou la publication en libre accès, est donc un acte citoyen de partage. » (École des Ponts ParisTech)

Déposer dans HAL-Avignon présente plusieurs avantages pour les chercheurs et les doctorants. Cela permet en effet :

=> d'augmenter la visibilité de ses travaux...
Les archives ouvertes en général sont développées pour interopérer entre elles et avec d’autres moteurs de recherche, les contenus de HAL-Avignon apparaissent ainsi dans Google Scholar, Worldcat, Isidore, ArXiv, PubMed Central, RePec...

… et la production scientifique de son Université
En déposant dans HAL-Avignon c'est la production scientifique d'Avignon Université qui est valorisée : elle acquiert une reconnaissance nationale et internationale.

=> d'augmenter son facteur d'impact
D’après différentes études, un article en libre accès est beaucoup plus cité qu’un article dans une revue papier. (voir notamment l'étude comparative de l'Université de Liège sur 2 échantillons d'articles : nombre de citations des articles référencés dans le Web of Science et Scopus, déposés ou non dans l'archive ouverte Orbi de l'institution).

=> d'archiver à long terme
HAL-Avignon garantit la pérennité des liens (URL permettant des citations stables de ses travaux sur le modèle suivant: https://hal.archives-ouvertes.fr/identifiant du document) et la pérennité des fichiers et des formats : tous les documents déposés dans HAL-Avignon sont dupliqués sur les serveurs du  CINES, ce qui garantit l'accès à long terme aux fichiers, ainsi que la pérennité des formats.

=> de protéger ses travaux
Le dépôt sur HAL-Avignon est horodaté : cela signifie l'attribution d’un numéro unique pour chaque document avec une date certifiée (paternité du document).
De plus, la plate-forme est moissonnée par les logiciels anti-plagiat.

=> d'avoir des services personnalisés
HAL-Avignon offre un ensemble de services personnalisés, notamment :
- l'export de listes de publications pour les rapports d'activité, les rapports annuels, les référentiels, CV, etc. De nombreux formats disponibles : PDF, Word, Excel, LaTeX, BibTeX, EndNote, XML, etc.
- des statistiques de consultation : par date, par provenance géographique. Nombre de téléchargements et de visites.

Déposer : Qui ?

Il est préférable que les chercheurs déposent eux-mêmes leurs productions. C'est d'ailleurs une réalité : une étude d'Annaïg Mahé et Camille Prime-Claverie montre que « les chercheurs qui déposent leur propre production sont très largement majoritaires (86,5 % des contributeurs). Si on y ajoute les chercheurs qui déposent pour eux-mêmes mais également pour d’autres collègues, on atteint près de 92 % des déposants. » (Annaïg Mahé et Camille Prime-Claverie, « Qui dépose quoi sur Hal-SHS ? Pratiques de dépôts en libre accès en sciences humaines et sociales », Revue française des sciences de l’information et de la communication [En ligne], 11 | 2017, mis en ligne le 01 juillet 2017, consulté le 10 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/rfsic/3315 ; DOI : 10.4000/rfsic.3315)

Les bibliothécaires ont un rôle d'accompagnateur auprès des chercheurs dans ce processus d’auto-archivage.

Déposer : Quoi ?

Les chercheurs peuvent déposer depuis n'importe laquelle des instances HAL (HAL, HAL-SHS, etc). Il est toutefois préférable que le dépôt soit effectué à partir de HAL Avignon.

Différents types de documents peuvent être déposés : des documents non-publiés (communications dans des colloques sans actes, documents de travail) ou des publications (articles de revue, chapitres d’ouvrages, thèses soutenues, etc.).

En ce qui concerne les publications, il peut s'agir de :
- Version soumise (pre-print) : version du document soumise à l'éditeur avant tout processus de révision par les pairs
- Version acceptée pour publication (post-print auteur) : version du document relue par les pairs, intégrant les corrections demandées ; contenu identique à celui publié, sans la mise en forme de l'éditeur
- Version finale publiée (post-print éditeur) : version publiée avec la mise en forme de l'éditeur ou "pdf éditeur"

Le dépôt d’un document doit être effectué en accord avec les éventuels co-auteurs et dans le respect de la politique des éditeurs.

Le dépôt du texte intégral est préférable. Les documents déposés sur HAL-Avignon ne sont soumis à aucune évaluation scientifique par les pairs. C'est pourquoi la mise en ligne des documents est modérée par le CCSD, qui se réserve le droit de refuser les documents ne correspondant pas à ses critères de recevabilité. Il s'agit d'une modération sur la forme, non sur le fond.

Le dépôt d’un document est définitif et, s’il est possible de déposer des versions révisées, la première version restera toujours consultable.

Ateliers à venir

Plusieurs ateliers concernant HAL seront prochainement proposés, sur inscription :

- IDHAL et Identité numérique du chercheur

- Diffuser et valoriser vos publications sur HAL