OÙ VA L’ARGENT PUBLIC ? LA COMMANDE PUBLIQUE AU DÉFI DES DONNÉES OUVERTES

 Aujourd’hui, grâce à l’ouverture des données de la commande publique, il est possible de connaître la façon dont des dizaines de milliards d’euros sont dépensées annuellement par l’État, les collectivités territoriales et les administrations. Ce livre initie à l’analyse et au contrôle citoyen de ces usages de l’argent public.

Auteur

Pierre-Henri Morand est professeur de sciences économiques à Avignon Université, membre du Laboratoire Biens, Normes, Contrats, et responsable du master 2 Gouvernance des données, après avoir entamé sa carrière à l’université de Franche-Comté. Ses recherches concernent l’économie publique, la théorie des enchères et l’analyse économique du droit. Une part importante de ses publications porte sur l’analyse économique des règles de passation des marchés publics, l’accès des PME (petites et moyennes entreprises) à la commande publique et à sa dématérialisation.

 Il coordonne, depuis 2019, le projet de recherche DeCoMaP (Détecter la Corruption dans les Marchés Publics), avec le soutien financier de l’Agence nationale de la recherche. Alliant informatique, économie et droit, regroupant dix enseignants-chercheurs de sept universités et plusieurs spécialistes de l’open data, DeCoMap vise à collecter, traiter et analyser les données relatives aux marchés publics français, afin d’élaborer des outils de détection automatique des risques de corruption et de fraude. Le projet a également pour ambition de proposer une grille d’analyse mettant en évidence les principaux facteurs de risques que le législateur devrait identifier et sur lesquels les autorités de contrôle devraient porter leur attention.

PARUTION LE 13 OCTOBRE 2022

Collection MidiSciences
128 pages
8 €
ISBN 978-2-35768-156-9 (imprimé)
ISBN 978-2-35768-157-6 (numérique)
Présentation sur le carnet de recherche des EUA : https://eua.hypotheses.org/9642


LE THÉÂTRE À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE : CONVERGENCES ET PARADOXES

La marche vers le numérique, accélérée par la crise sanitaire, soulève des questions importantes sur la nature et l’avenir du théâtre. Six experts aux parcours variés témoignent de leurs expériences et débattent des risques, opportunités et paradoxes que représente cette nouvelle ère du numérique dans les arts de la scène.

Modératrices

Madelena Gonzalez – Directrice du laboratoire ICTT – Avignon Université

Madelena Gonzalez est professeur de littérature anglophone et directrice d’ICTT (Identité Culturelle, Textes et Théatrâlité). Elle encadre deux thèses sur le numérique et la littérature. Elle travaille actuellement sur le thème de l’esthétique à l’ère du numérique et prépare plusieurs publications internationales sur ce thème.

Helen Landau – Directrice Théâtre Au Chapeau RougeHelen Landau a suivi un parcours pluridisciplinaire. Elle est diplômée en chimie et en études d’opinion. Elle s’est formée en tant que comédienne au Questors Theatre de Londres.  Aujourd’hui, elle se produit régulièrement sur scène et collabore avec Avignon Université sur divers projets de recherche.

PARUTION LE 07 JUILLET 2022

Collection Entre-Vues, série « Leçons de l’université »
112 pages
7 €
ISBN 978-2-35768-143-9 (imprimé)
ISBN 978-2-35768-144-6 (numérique)

Présentation sur le carnet de recherche des EUA : https://eua.hypotheses.org/6579


Cavaillon au Moyen Âge

Simone Balossino, François Guyonnet (coord.)

Cavaillon au Moyen Âge expose, grâce au regard d’historiens, d’archéologues, et d’archivistes, les traits spécifiques de cette ville de Provence durant une période encore trop mal connue. Les contributions ici réunies éclairent les principales étapes de l’histoire de la ville et mettent en exergue un passé digne d’être valorisé.

Coordinateurs

Simone Balossino est médiéviste, membre du Centre interuniversitaire d’histoire et d’archéologie médiévales (Ciham – UMR 5648) et maître de conférences à l’université d’Avignon. Ses recherches portent sur l’histoire politique et sociale des cités de la France méridionale au Moyen Âge. Parmi ses travaux, on rappelle I podestà sulle sponde del Rodano. Arles e Avignone nei secoli XII e XIII, Rome, Viella, 2015 et Aux marges du monde communal : centres du pouvoir collectif et palais publics des Alpes à la Méditerranée, Sesto Fiorentino, All’insegna del Giglio, 2020 et Le pont d’Avignon : une société de bâtisseurs, Avignon, EUA, 2021.

François Guyonnet est Conservateur du patrimoine à l’Isle-sur-la-Sorgue. Il est chercheur rattaché au Centre interuniversitaire d’histoire et d’archéologie médiévales (Ciham – UMR 5648) et chargé de cours à l’université d’Avignon. Ses recherches portent sur le développement urbain, l’architecture médiévale religieuse, civile et militaire dans la région de l’ancien Comtat Venaissin. Il est l’auteur de nombreuses publications sur l’archéologie et l’architecture de la région.

Parution le 09 juin 2022

Collection En-Jeux
380 pages
29 €
ISBN 978-2-35768-152-1 (imprimé)
ISBN 978-2-35768-153-8 (numérique)
Présentation sur le carnet de recherche des EUA.


Rome : éduquer et combattre. Un florilège en forme d’hommages

Catherine Wolff

Qui ne connaît les incroyables succès de l’armée romaine ? Or, qui dit armée dit soldat, qui pense soldat pense éducation, formation, recrutement, vie quotidienne. Ce livre nous révèle la face cachée de l’éducation romaine à la guerre, de l’enfance au voyage, du brigandage au métier de soldat, y compris dans les lendemains de défaite.

L’auteur
Catherine Wolff a été maître de conférences en Histoire romaine à l’université Jean-Moulin Lyon 3 et à partir de 2009 professeur à l’université d’Avignon. Elle est membre du laboratoire HiSoMa (Histoire et sources des mondes antiques). Ses recherches portent sur l’armée romaine et sur l’éducation dans le monde romain.
PARUTION LE 10 FEVRIER 2022
Collection En-Jeux
360 pages
22 €
ISBN 978-2-35768-147-7

Présentation sur le carnet de recherche des EUA : https://eua.hypotheses.org/6786.


Miradas del sur: patrimonialización de la memoria colectiva

Antonia Amo Sánchez, Maria Llombart Huesca y Gabriel Sansano eds.

Ce livre a pour objet d’ouvrir la réflexion autour de la construction des mémoires collectives depuis la perspective du « sud » de l’Europe, en particulier de l’Espagne d’aujourd’hui, qui a construit son maillage social, culturel et politique dans un déni de mémoire. Les travaux de recherche accueillis dans l’ouvrage s’inscrivent ainsi sous l’angle de la mémoire oubliée, minoritaire ou minorisée.

Les éditeurs scientifiques

Antonia Amo Sanchez est maître de conférences à Avignon Université et membre du laboratoire Identité Culturelle Textes et Théâtralité (ICTT-EA 4277).

Maria Llombart Huesca est maître de conférences à l’université Paul Valéry-Montpellier 3 et membre de l’unité de recherche Langues, Littératures, Arts et Cultures des Suds (LLACS).

Gabriel Sansano est professeur d’université à l’université d’Alicante et membre de l’Institut Interuniversitari de Filologia Valenciana (IIFV).
   

PARUTION LE 3 FEVRIER 2022

Coédition Publicacions Universitat d’Alacant/Éditions Universitaires d’Avignon
[commercialisation par l’université d’Alicante]

160 pages
ISBN 978-84-1302-143-0 (PUA) 978-2-35768-151-4 (EUA)
12 €
Présentation sur le Carnet de recherche des EUA.